11 janvier 2006

Ni pour, ni contre (bien au contraire)

15428_20047171622_nnpc

Réalisé par Cédric Klapisch
Avec Marie Gillain, Vincent Elbaz, Zinedine Soualem
France - 2002 - 1h50

Caty, une jeune fille de 27 ans, travaille depuis quelques années comme caméraman pour le journal télévisé. Elle fait bientôt la rencontre d'une bande de malfrats qui ont besoin de quelqu'un pour filmer leur prochain braquage. Elle accepte leur proposition et découvre la vie de ces charismatiques gangsters.
Tentée par leur vie de pacha, Caty devient leur complice, quitte à risquer la prison. Elle accepte même de participer à un dernier gros coup avec la bande : l'attaque d'un dépôt de transfert où sont garés des fourgons blindés remplis d'argent. Caty aura pour mission de séduire le patron du dépôt.

Oyé oyé! M6, dont on ne comprend toujours pas d'où leur a bien pu venir la lueur d'intelligence pour prendre une telle initiative, a pour une fois décidé de nous passer un bon film français (enfin tout est relatif) en première partie de soirée. Inclinons nous devant ce geste inhabituel!
Bon comme je disais plus haut: tout est relatif. En effet, ce n'est pas le chef d'oeuvre de Klapisch, mais le résultat global du film est fortement sympathique.
Outre le fait de posséder des acteurs qui, en plus d'être tous très bon, ont vraiment l'air de s'amuser à jouer leurs rôles, le réalisateur français le plus en vogue du moment nous prouve qu'il est aussi bon dans le domaine du comique que dans celui du tragique.

En effet, les trois quarts de ce film se présentent comme une simple comédie policière avec sa bande de casseurs limite bras cassé sous forme d'hommage aux "affranchis" et autres "ripoux" (les références vont bons trains). Cette partie est plutôt bien foutu, malgré de nombreuses inégalités (beaucoup de temps morts, certains dialogues un peu lourds, mais aussi quelques répliques poilantes: "tu sais ce qu'il dit Barry White?"). Mais là où tout devient vraiment intéressant, c'est dans les 20 dernières minutes du film: Klapisch tombe dans le thriller à la "Heat" avec fusillade à l'appui et drame émouvant. La différence est énorme, peut-être trop même, on a pas l'impression d'assister au même film.

On peut ainsi rester sceptique face à résultat avec l'impression que le réalisateur n'a pas réussi à choisir son camp entre ses premiers amours (comédie à la française avec dialogues un peu exagérés mais élevés) et pur film de genre comme nous le prouve la fin du film. Un peu comme pour qualifier son personnage de Caty, qui ne cesse d'être tourmenter entre le choix du bien et du mal.
La réalisation quant à elle est toujours très sympathique, avec peu d'effets trop stylisé mais elle possède assez de personnalité pour faire la différence avec les autres production française du moment.

Le principal avantage de l'oeuvre (tout comme dans les autres film du cinéaste que j'ai vu, c'est à dire "L'auberge espagnole" et les poupées russes" lol désolé, ça fait inculte... j'ai honte...) vient du fait que le tout a été fait avec amour. On ressent vraiment que c'est la passion qui captive ce réalisateur et c'est bien ceci qui fait toute la différence. Ca se ressent dans sa réalisation, sa direction d'acteur et sa direction artistique en général (en particulier pour la B.O qui est super sympa au passage!).
mention très spéciale pour le casting qui est tout simplement parfait pour ce genre de fiction: Marie Gillan est craquante à souhait, Vincent Elbaz est parfais en nerveux à la Joe Pesci tout en tentant de faire le lover foireux et Zindeine Soualem (un habitué de Klapisch) qui possède vraiment une bonne bouille!
Par contre point négatif pour les voix off du film (tantôt pour Elbaz, tantôt pour Guillan) qui ne sont pas assez nombreuses pour être pertinentes mais aussi trop superficiel selon moi.

Enfin voilà, tout ça pour dire que Cédric Klapisch n'est certainement pas le meilleur réalisateur français (faudrait que je me fasse "Le péril jeune" quand même avant de parler...) mais il excelle quand même dans sa catégorie (comédie décomplexé teinté d'intelligence et de reflexion).
A voir !

Posté par travisisdead à 12:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Ni pour, ni contre (bien au contraire)

    Si tu le veux on te propose de faire de la promo pour ton blog à la radio. Si ça te tente envoi nous un mail avec le lien vers ton blog et ton numéro de téléphone.

    Posté par radioblogs, 11 janvier 2006 à 12:31 | | Répondre
Nouveau commentaire