11 janvier 2006

L'enfant

p17_18430180

Réalisé par Jean-Pierre Dardenne, Luc Dardenne
Avec Jérémie Renier, Déborah François, Jérémie Segard
Belgique - 2004 - 1h35

Bruno, 20 ans, et Sonia, 18 ans, vivent de l'allocation perçue par la jeune fille et des larcins commis par le garçon et sa bande. Sonia vient de donner naissance à Jimmy, leur enfant. L'insouciant Bruno doit alors apprendre à devenir père, lui qui jusqu'alors ne se préoccupait que de l'instant présent.

Ayééééééééé, je l'ai enfin vu cette Palme d'or 2005. Qui plus est, deuxième Palme d'or pour le duo des frangins Dardenne après "Rosetta" sorti en 1999. Alors verdict?

Et bien oui, j'ai été déçu, mais alors déçu. Je ne m'attendais pas à autre chose de la part de ce film et c'est peut-être bien là le problème. En effet, ce long métrage est plat, sans la moindre émotion et surtout sans surprise. A la lecteur du synopsis on sait déjà comment va se dérouler le film et comment il va finir. C'est du sur fait. Alors certes, c'est bien, c'est du cinéma social, mais c'est glacial. Je n'ai pas ressenti la moindre émotion et la moindre compassion pour ce pauvre jeune couple paumé qui ne donne pas envie d'être plaint. Alors peut-être est le but des frères Dardenne, mais ceci ne me convient pas. Je n'ai vu aucun des autres films de ce duo, mais je peux déjà affirmer que ce cinéma ne me convient pas.

La réalisation quant à elle a le mérite de donner l'envie de vomir toutes les deux minutes tant l'impression que le caméraman est atteint de la maladie de Parkinson. Non franchement désolé, je n'adhère pas. Je ne dit pas que le film est mauvais (sinon je l'aurais mis dans les Nanars), mais c'est vraiment une sorte de cinéma qui ne me plait mais alors pas du tout: aucun scénario, réalisation froide...
Il faut tout de même reconnaître que les acteurs sont très bons, mention spéciale au jeune couple Renier/François qui parait naturel et qui relève un peu le tout.

Non franchement, je n'ai rien à dire sur ce film, il ne m'a pas du tout marqué, c'est dommage car apparemment tout le monde l'apprécie énormément tout comme le " Last Days" de Van Sant présentait lui aussi à Cannes cette année.
Je ne veux pas paraître comme un anti-conformiste, loin de là, mais franchement où la presse et les gens ont de la merde dans les eux (je ne dis pas ça méchamment) où alors tout le monde veux fait genre intello prolétaire afin de paraître hyper "in". Non, désolé (pour la énième fois) mais je n'adhère pas à votre cinéma que je classerais de "branleurs intello" (je ne veux pas paraître sectaire mais bon, j'aime pas, j'aime pas quoi!).

Voilà, je me suis défoulé, ça fait du bien. Je m'excuse encore une nouvelle fois à ceux qui ont apprécié ce film (c'est à dire tout le monde), mais bon ces deux dernières années cannoises ont été marqués par des Palmes d'or jouant peut-être trop sur le social/docu ("Fahrenheit 9/11" en 2004: bon docu mais de là à lui donner la récompense ultime...). Enfin c'est le jury de Kusturika qui en a décidé ainsi, j'aurais largement préféré voir Jarmush ou même Jones obtenir cette Palme, mais bon...

Allez sans rancune Emir, on a tous droit à l'erreur (mon Dieu ce que c'est prétentieux de ma part de dire ça!!! lol). Et vivement le mois de Mai pour voir si Mr Wong Kar-Wai possède des bons goûts!

Posté par travisisdead à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur L'enfant

Nouveau commentaire