05 décembre 2005

Chroniques musicales vol 2: Rage against the machine - "Rage against the machine"

sans_titre43

1- Bombtrack
2- Killing in the Name
3- Take the Power Back
4- Settle for Nothing
5- Bullet in the Head
6- Know your Enemy
7- Wake Up
8- Fistfull of Steel
9- Township Rebellion
10- Freedom

Il existe de ces groupes qui ne sortent ou n'ont sortis que très peu d'album mais dont la quasi totalité de leurs morceaux sont devenus cultes.
Les Rage en font partis et dès leur premier album sortie en 1992, ils réussirent à imposer leur style: la fusion entre pur metal et hip hop, tout ceci sans tomber dans les clichés faciles du neo metal.

Qui plus est cet album peut être sans doute considéré comme étant le précurseur de cette mode neo puisque ce mouvement fût révélé au grand public en 1994 ave le premier album de Korn. Mais attention: Rage groupe à la mode? Non! Rage groupe contestataire et brutal comme on en fait plus!

L'album s'ouvre sur un morceau monstrueux et explosif dans tous les sens du terme: "Bombtrack". Avec ce titre, les Rage parviennent parfaitement à faire passer leurs messages: ils ne sont pas là pour être aimé des médias mais pour revendiquer leur haine contre les injustices et les inégalités entre les peuples.
S'en suit sûrement ce qui fût leur plus grand succès commercial: "Killing in the name", je me souvient même l'avoir entendu sur "Fun Radio" à l'époque où cette dernière passé du Manson et Korn c'est dire... C'est cette chanson qui m'a fait aimer ce groupe par sa haine musical et ses solos de Tom Morelo venus d'un autre monde et surtout en total décalage avec le style de chant de Zach de la Rocha.

L'autre grande chanson de l'album est sûrement selon moi "Bullet in the head" qui reprend un peu la même trame que la plupart des chansons de cette album (couplet, refrain, couplet, refrain, solo, moment calme, hurlement de De La Rocha), mais avec une énergie communicative extrêmement jouissive.

A noter aussi la présence de "Wake Up" qui sera, on ne sait toujours pas dans quel but, repris pour le générique final du premier "Matrix" (franchement j'adore ce film mais bordel, Joël Silver va te faire foutre je te déteste !).

Certaines chansons se différencient par une mouvance musicale atypique notamment avec des solos plutôt bleues ou en son clair, ce qui fait un énorme contraste avec les grosses guitares bourrées d'effets et de saturation. Les meilleurs exemples sont les solos de "Settle for nothing" (dot l'ambiance un peu glauque est fort réussi) et surtout de "Freedom" qui clôture l'album avec fracas (ce n'est pas par hasard d'ailleurs que le groupe clôturera tous ses concerts par ce morceaux d'anthologie!).

Bref, avec ce premier album et seulement dix chansons, les Rage ont fait très fort, peut-être même trop au vue de leur second album un peu léger (à l'exception du monstrueux "Bulls on parade"), mais dont ils ont su rattraper le coup avec le mythique "Battle of Los Angeles".
C'est sûrement le seul groupe qui a su rester comme il fallait et dont les actions avaient un vrai sens (rahhh le clip de "Sleep now in the fire" réalisé par Michael Moore... trop beau pour être vrai!) et qui manque à présent dans la scène metal. En effet depuis leur séparation, je ne vois pas quel autre groupe pourrait prétendre reprendre le relais. Certainement pas un de ces groupes neo (fort sympathique mais totalement aseptisé...).
Et encore moins le nouveau groupe reformé avec Chris "Soundgarden" Cornell et leur "Audioslave" bien fade tant musicalement que vocalement...

R.I.P Rage against the machine snif...

Posté par travisisdead à 18:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Chroniques musicales vol 2: Rage against the machine - "Rage against the machine"

  • "A noter aussi la présence de "Wake Up" qui sera, on ne sait toujours pas dans quel but, repris pour le générique final du premier "Matrix""

    Pourtant le lien est assez facilement identifiable...
    Wake up...
    Follow the white rabbit...
    ?

    Posté par Swoosh, 14 janvier 2006 à 18:25 | | Répondre
Nouveau commentaire